La perte d’un emploi est un événement dévastateur pour toute famille.

C’est pourquoi l’assurance-emploi existe, afin de nous offrir une certaine tranquillité d’esprit sur le marché de l’emploi.

L’assurance-emploi un régime d’assurance auquel nous cotisons durant toute notre vie professionnelle.

Mais le gouvernement trouve toujours de nouveaux moyens pour bloquer l’accès aux prestations.

À l’heure actuelle, six travailleurs sur dix ne sont pas admissibles aux prestations d’assurance-emploi.

Stephen Harper dit qu’il refusera des prestations à tous ceux qui refusent un emploi qu’il juge « convenable », et ce, même si cela signifie de forcer les travailleurs à changer leur plan de carrière, à réduire leur salaire de 30 % ou à faire un parcours d’une heure de route pour travailler.

Il a même fixé des quotas pour forcer les fonctionnaires à refuser plus de demandes d’assurance-emploi.

C’est inadmissible.

Dites à Stephen Harper

de ne pas toucher à notre assurance-emploi

Nous, résidents du Canada soussignés, reconnaissons :

  • que l’assurance-emploi est un régime auquel les Canadiens cotisent tout au long de leur vie professionnelle, leur donnant droit à des prestations en cas de perte d’emploi non liée à une faute de leur part. 
  • que l’assurance-emploi a été conçue afin de renforcer notre main d’œuvre en aidant les chômeurs canadiens à poursuivre une carrière en lien avec leur éducation, leur formation et leur expérience.
  • qu’alors que six travailleurs sur dix ne sont pas admissibles aux prestations d’assurance-emploi, le gouvernement restreint encore plus l’accès aux prestations, en exigeant que les Canadiens acceptent tout emploi jugé « convenable », même si cela éloigne les chômeurs de leur plan de carrière, les force à accepter une baisse salariale de 30 % ou leur fait effectuer des déplacements d’une heure.
  • Que les récents changements des conservateurs au régime d’assurance-emploi nuiront aux familles canadiennes, perturberont les économies régionales et nivelleront les salaires vers le bas. 

Ainsi, nous demandons au gouvernement du Canada de renverser les changements dévastateurs apportés à l’assurance-emploi et de restaurer un accès équitable à des prestations décentes pour les chômeurs.

Passez le mot

Plus on recueille de signatures, plus notre impact sera important.