Vivre dans un milieu sain est un droit fondamental. Pourtant, à Québec, il semble qu’il faille se battre pour pouvoir en profiter.

Grâce à la vigilance de citoyens, nous savons désormais que de les poussières toxiques contaminent l’air et qu’elles proviennent en grande partie du Port de Québec.

Le Port de Québec est, rappelons-le, une installation sous la responsabilité du gouvernement fédéral. Malgré de nombreuses questions à la Chambre des communes, le ministre des Transports, Lisa Raitt, continue de s’en laver les mains. Au plus grand mépris de la santé publique, le ministre conservateur refuse de prendre ses responsabilités au sérieux et de demander enfin au Port de Québec de rendre des comptes.

Ça suffit.

Signez la pétition

Nous, résidents de la région de Québec, constatons : 

  • que la poussière de plusieurs substances, dont le nickel, le charbon et le fer pollue l’air de plusieurs quartiers de la région de Québec; 
  • que la Direction régionale de santé publique (DRSP) de la Capitale-Nationale a récemment affirmé sans équivoque que cette poussière toxique était nocive pour la santé des citoyens; et 
  • que plusieurs de ces contaminants sont issus du Port de Québec, dont la responsabilité incombe au ministre fédéral des Transports.

Ainsi, nous demandons au gouvernement conservateur de s'assurer que le Port de Québec rende des comptes au public, et dispose des ressources nécessaires afin que de tels épisodes ne se reproduisent plus.

Passez le mot

Plus on recueille de signatures, plus notre impact sera important.